BOIS LA MINERVE ACCUEILLE UN NOUVEAU PARTENAIRE!

En décembre dernier les propriétaires de BOIS LA MINERVE, Messieurs Yvon et Pascal Cormier ont cédé 51 % des actions de leur entreprise à la Coopérative forestière de la Petite Nation.
 
À l’été 2016, Pascal et Yvon Cormier avaient relancé avec succès la scierie de La Minerve créant au passage une quinzaine d’emplois. Après avoir atteint une certaine vitesse de croisière, il devenait évident pour Yvon Cormier, qu’il fallait trouver un partenaire qui consoliderait les activités de la scierie et en assurerait du même coup la pérennité.

Ce partenariat créé avec la Coopérative apporte une nouvelle expertise et selon M. Cormier
« L’expérience d’un gestionnaire comme Yves Latour (nouveau directeur général) est un atout de grande valeur pour harmoniser une solide expansion. Comme la Coopérative veut aussi s’orienter vers les travaux de récolte, la transaction devenait un « win-win » évident ».

Pascal Cormier qui n’était pas impliqué dans les activités quotidiennes demeure actionnaire et Yvon cède son rôle de directeur général de la scierie à M.Yves Latour, pour se concentrer maintenant sur le développement des affaires pour la Coopérative de la Petite Nation. Pour M. Cormier, ce rôle est beaucoup plus en lien avec ses affinités personnelles, car il possède un bon réseau de contacts, ayant été directeur général du CLD de la MRC d’Antoine-Labelle de nombreuses années.

Pour la Coopérative forestière de la Petite Nation, l’acquisition de la scierie est une transaction des plus réfléchie et s’inscrit dans une suite logique d’expansion. Ayant son siège social dans la même municipalité, il devenait intéressant de jumeler leurs efforts aux dirigeants de la scierie et diversifier du même coup leurs activités. La scierie était dans la mire des dirigeants depuis plusieurs années, ayant eux-mêmes eu le désir d’en faire l’acquisition avant la relance de celle-ci. Pour M.Yves Latour, qui se retrouve maintenant directeur général de la scierie et de la coopérative, le but est de consolider les activités des deux entités dans un premier temps, assurer une expansion bien planifiée et viser une période d’opération de 12 mois pour la scierie.
 

Crédit photo: Dany Delaney
 
On veut augmenter la rentabilité tout en consolidant les emplois si précieux pour la municipalité de La Minerve. M. Latour confirme que le pin blanc demeure l’essence principale que la scierie veut développer, mais entend continuer à scier de la pruche, du tremble, du tilleul et du pin rouge. Pour M. Cormier, la Coopérative a de superbes opportunités au niveau de la 2e transformation, notamment pour le pin blanc dont les produits finis sont en très forte demande. C’est un créneau sur lequel il travaillera dans les prochains mois. Le secteur de la biomasse est aussi un domaine en plein développement pour lequel la Coopérative compte accorder une attention particulière.

La Coopérative forestière de la Petite Nation a été fondée en 1978 et compte une trentaine de membres et le président est M. Benoît Séguin. La Coopérative exécute entre autres des travaux sylvicoles, de la préparation de terrain, du reboisement, de l’entretien de chemins forestiers et des services techniques particulièrement en forêt publique.

En résumé, ce nouveau partenariat est un atout majeur pour la municipalité de La Minerve, mais aussi pour la région des Laurentides au complet.
 
Article paru dans l'édition PRINTEMPS 2018 | REVUE ACTION-FORÊT LAURENTIDES - OUTAOUAIS