Dossier du bois d'oeuvre

Droit compensateur moyen de 20% imposé aux forestières canadiennes

Le bois d'oeuvre candien exporté vers les États-unis fera face à une surtaxe américaine d'une moyenne de 20% dès aujourd'hui.  En effet, c'est ce que le gouverenement américain a annoncé lundi le 24 avril en soirée. Par ailleurs le Gouvernement Candien a déjà annoncé que cette décision jugée sans fondement sera contesté devant les tribunaux.

Pour plus d'informations, nous vous invitons à prendre connaissance des articles suivants: 


Bois d'oeuvre: Washington déclare la guerre avec un droit compensateur de 20%
source: La Presse

Le conflit du bois d'oeuvre, le cinquième depuis 1982, est officiellement lancé. Les exportations canadiennes vers les États-Unis seront frappées mardi par un droit compensateur de 19,88 %, selon ce qui ressort d'un communiqué de l'industrie américaine diffusé lundi soir.

Lire l'article complet


Déclaration du Canada sur le bois d'œuvre résineux
Source: Ressources Naturelles Canada
 
24 avril 2017 - Ottawa (Ontario) - Ressources naturelles Canada
 
Le ministre des Ressources naturelles, l'honorable Jim Carr, et la ministre des Affaires étrangères, l'honorable Chrystia Freeland, ont fait la déclaration suivante à la suite de l'imposition par le département du Commerce des États-Unis de droits sur les importations de certains produits canadiens de bois d'œuvre résineux aux États-Unis :
 
« L'industrie forestière du Canada soutient des centaines de milliers de bons emplois pour la classe moyenne dans les collectivités de notre pays. De nombreuses régions du Canada dépendent de son succès continu. L'industrie forestière est l'un des secteurs les plus innovants de notre économie, avec le développement de nouveaux produits et l'expansion de ses marchés à l'étranger tout en faisant en sorte que notre environnement soit protégé pour les générations à venir.
 
« Le gouvernement du Canada est en désaccord avec la décision du département du Commerce des États-Unis d'imposer des droits injustes et punitifs. Les accusations ne reposent sur absolument aucun fondement.
 
« Cette décision affectera négativement les travailleurs des deux côtés de la frontière et augmentera les coûts pour les familles américaines qui veulent construire ou rénover des maisons. L'Association nationale des constructeurs d'habitations des États-Unis a calculé qu'une augmentation de 1 000 $ du coût d'une maison neuve mettrait la propriété hors de portée de plus de 150 000 familles américaines et mettrait en péril des milliers d'emplois dans l'industrie américaine de la construction de maisons.
 
« Le gouvernement du Canada défendra vigoureusement les intérêts de l'industrie canadienne du bois d'œuvre résineux, y compris en recourant aux tribunaux. Dans les décisions qui se sont succédé depuis 1983, les tribunaux internationaux ont réfuté les allégations non fondées de subvention et de préjudice porté à l'industrie américaine. Nous avons eu gain de cause dans le passé et il en sera de nouveau ainsi.