Historique

En 1964, un groupe de producteurs décide d’améliorer les conditions de mise en marché de leurs produits forestiers. Pour ce faire, la création d’un syndicat de producteurs est la solution choisie, elle permettra alors de mettre en place une mise en marché collective et efficace. Cette nouveauté aura pour effet de corriger les nombreuses lacunes du système de négociation individuelle alors en vigueur.
 
Le Syndicat des producteurs de bois du comté de Labelle (SPBCL) se voit confier la gestion et l’administration du Plan conjoint et de l’ensemble des règlements qui en découlent. Le 7 novembre 1964, le SPBCL est légalement reconnu par le secrétaire de la province et peut alors déposer, pour approbation, un projet de Plan conjoint à la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec. Ce Plan conjoint est alors approuvé.
 

LE SYNDICAT DES PRODUCTEURS FORESTIERS DE LABELLE

Le SPBCL change sa dénomination et devient, en 2000, le Syndicat des producteurs forestiers de Labelle (SPFL).
Conséquence de la plus grande crise forestière connue à ce jour, la décennie des années 2000 aura marqué au fer rouge le Plan conjoint de Labelle tout comme l’ensemble de la forêt privée du Québec. Les problèmes structurels et conjoncturels de l’industrie forestière entrainent une multitude de fermetures et/ou faillites des usines de la région immédiate ainsi qu'aux quatre coins de la province. Le moral des producteurs est à son plus bas et cette crise, débutée en 2006 et qui ne devait durer que quelques années, fait rage jusqu’en 2014. Depuis, nous enregistrons une demande stable et soutenue mais les prix offerts tardent à prendre de la vigueur malgré le contexte favorable du marché en général. Certains secteurs, comme le sciage de bois franc et le tremble, affichent encore un important recul sur les prix connus avant la crise.
 

CRÉATION D'ACTION-FORÊT

En 2006, le SPFL publie la première édition de la revue Action-Forêt, qui deviendra son principal moyen de communication. Aujourd’hui en plus de la revue Action-Forêt, l’organisation possède aussi un site Internet lui permettant d’informer et de mettre des outils performants à la disposition des producteurs et intervenants du milieu forestier.
 

COOPÉRATION ET INTÉGRATION

Compressions budgétaires et austérité ont amené le SPFL et le Syndicat des propriétaires forestiers du Sud-Ouest du Québec (SPFSOQ) à conclure, en 2009, une entente de gestion afin de partager l’ensemble des services administratifs qui seront dorénavant établis à Mont-Laurier pour les deux entités. Après quatre années de cohabitation, un large consensus s’établit et le SPFSOQ, qui fait alors face à de sérieux problèmes, doit se dissoudre. Une partie importante de son territoire dont le sud de la région administrative des Laurentides, la MRC de Papineau ainsi qu’une partie de la MRC des Collines-de-l’Outaouais et de la Vallée-de-la-Gatineau sera intégrée au SPFL. Les autres territoires de la SPFSOQ sont intégrés aux syndicats limitrophes, notons la région administrative de la Montérégie maintenant annexé au Syndicat des producteurs forestiers de l’Estrie et la région administrative de Lanaudière maintenant géré par le Syndicat des producteurs de Bois de la Mauricie. La nouvelle réalité forestière force le regroupement à stabiliser la représentation et réduire les coûts administratifs. Le redécoupage est officialisé par la Régie des marchés agricoles et alimentaire du Québec le 1er janvier 2014.
 
Cet ainsi, qu’en 2016 le Syndicat des producteurs forestiers de Labelle devient l’Alliance des propriétaires forestiers Laurentides-Outaouais. Regroupant sous sa juridiction la région administrative des Laurentides au complet, la partie sud-est de l’Outaouais dont la MRC de Papineau, une partie de la MRC des Collines-de-l’Outaouais et de la Vallée-de-la-Gatineau, la ville de Gatineau, de Laval et la Communauté urbaine de Montréal. Au total 11 MRC et 125 municipalités/villes forment la nouvelle entité syndicale.
 

SITE INTERNET

En décembre 2015, l’Alliance lance son nouveau site internet avec l'objectif de mieux informer les producteurs forestiers et intervenants du secteur et d’éliminer les délais au niveau de la transmission de l’information. Interactif et évolutif, le site devient le lien quotidien entre les producteurs et l’équipe de L’Alliance des propriétaires forestiers Laurentides-Outaouais.
Défendre les intérêts des producteurs demeure la mission première de l’organisation et L’Alliance s’applique chaque jour à le faire le plus efficacement possible.