Le cinquième litige sur le bois d’œuvre inquiète les Hautes-Laurentides

 
La MRC d’Antoine-Labelle subira-t-elle les contrecoups du cinquième conflit du bois d’œuvre déclenché le 24 avril dernier entre le Canada et les États-Unis? Dans les Hautes-Laurentides, personne ne souhaite revivre une crise, car la foresterie demeure le premier moteur économique de la région.
 
 
Le 24 avril, le Département du commerce américain a annoncé ce que tout le monde redoutait depuis des mois: l’imposition de droits sur les importations de produits canadiens de bois d’œuvre résineux. Pour les entreprises concernées dans la région, on parle pour l’instant de 19,88% de taxes sur les exportations à destination des États-Unis, rétroactives de trois mois. Par ailleurs, suite à une plainte de la Coalition américaine du bois d’œuvre en décembre 2016, d’autres frais pourraient s’ajouter. Le verdict final ne sera cependant connu qu’en novembre prochain.
 
 
Source: Journal Le Courant