Le mesurage

Le mesurage des bois détermine la quantité de bois ainsi que la qualité de ces bois contenue dans une bille ou dans une pile.  Le mesurage a le plus souvent pour but de déterminer la valeur monétaire du bois mais il sert aussi à établir le paiement devant être versé à l'entrepreneur forestier, au transporteur et au propriétaire forestier.  Le mesurage permet de garder à jour l'inventaire de la cour à bois et il est utilisé dans l'évaluation de la performance d'une usine de transformation.

Il existe différentes méthodes de mesurage des bois abattus : au poids (tonnes vertes ou tonnes anhydres), au volume apparent (cordes, mètres cubes apparents), au volume réel (mètres cubes solides, pieds cubes solides) et au PMP (pied mesure de planche).  Les résineux SEPM (Sapin, Épinette, Pin gris et Mélèze) destinés au bois de charpente sont mesurés avec l'une ou l'autre de ces quatre méthodes selon l'usine ou selon le producteur.  Les bois de qualité sciage (surtout les feuillus et le Pin blanc) sont mesurés au volume réel en mètres cubes ou au PMP et la qualité de chaque bille est déterminée lors du mesurage.  Les bois de qualité pâte sont habituellement mesurés au poids.

La mesure au mètre cube tient compte du diamètre aux 2 bouts tandis que la mesure au PMP prend compte du diamètre au fin bout uniquement.

Le PMP est d'abord un volume de bois scié équivalent à une pièce de bois scié mesurant 12 pouces de large par 12 pouces de longueur par 1 pouce d'épaisseur ou encore correspondant à un volume de 144 pouces cubes.  Le PMP est l'unité de mesure utilisée sur les marchés des bois sciés en Amérique du Nord.

L'introduction du mesurage des billots au PMP s'est fait dans le but d'évaluer facilement la valeur des billots en fonction du volume de planche qu'on pouvait en extraire.  Ainsi le mesurage au PMP estime le nombre de pieds mesure de planche de bois scié qui sera obtenu en transformant une bille brute selon son diamètre et sa longueur, selon le défilement de la bille, la largeur du trait de scie, le volume des dosses, le délignage et le rétrécissement au séchage.  La carie et les courbes affectent aussi le volume.  Le PMP est la mesure utilisée traditionnellement par l'industrie et demeure courante aujourd'hui.  Il existe plus de 95 règles de mesure au PMP au Canada et aux États-Unis.  Une règle de mesurage est une formule mathématique ou une table de volumes obtenue par suivi du rendement dans une usine de sciage.

En 1946, le PMP règle de Roy entre en vigueur et elle servira sur les terres publiques du Québec jusqu'en 1979.  Une particularité de cette mesure est que le point divisionnaire entre deux diamètres est le 3/4 de pouce tandis que toutes les autres règles utilisent le demi-pouce comme point divisionnaire. 

C'est cette table qui est utilisée dans les usines du territoire des Laurentides et de l'Outaouais lorsque les bois sont mesurés au PMP.

La règle internationale 1/4 de pouce est utilisée dans le Sud du Québec, en Ontario et aux États-Unis.  Les volumes obtenus avec cette règle se rapprochent de ceux obtenus avec la règle de Roy.